Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
du lundi au vendredi : 10h - 13h / 14h - 19h
mercredi : 10h -13h
01 41 31 31 31 23 Avenue Mac Mahon - Paris 17e
Blépharoplastie avant après

Quels résultats pour une blépharoplastie au fil du temps ? 

13 juillet 2022 DOCTEUR HUNSINGER

La blépharoplastie est une intervention de chirurgie esthétique spécialement recommandée pour les personnes ayant le visage marqué par un regard fatigué ou des paupières tombantes. Elle peut également s’inscrire dans une procédure plus globale de rajeunissement du visage en complément d’injections de toxine botulique au contour des yeux ou d’injections d’acide hyaluronique afin de traiter les cernes ou l’aspect creusé autour des yeux. La chirurgie des paupières vient ainsi apporter une correction aux imperfections des yeux, généralement apparentes dès la quarantaine. Quels sont les objectifs de cette intervention ? Quelles sont les suites opératoires potentielles ? Quels résultats pour une blépharoplastie au fil du temps ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’efficacité d’une chirurgie des paupières.

 

Ce qu’il faut savoir sur la blépharoplastie

La blépharoplastie est l’intervention chirurgicale qui consiste à corriger la distension des paupières et certaines irrégularités au contour des yeux. Elle vise ainsi à traiter les signes de vieillissement au niveau du regard. Cette procédure aide également à prévenir les paupières lourdes et tombantes donnant un aspect fatigué et terne au regard. L’objectif de l’intervention est alors de rétablir l’harmonie de la partie moyenne du visage en lissant les plis au niveau des creux et en libérant le regard du patient.

Trois types d’intervention majeurs sont pratiqués en fonction du niveau d’élasticité de la peau et des zones à traiter :

  • En premier lieu, la blépharoplastie supérieure est recommandée pour traiter les paupières tombantes et lourdes ayant perdu leur élasticité. Elle se pratique en procédant à une résection des tissus cutanés, musculaires et graisseux excédentaires suivi d’un redrapage de la peau.
  • La blépharoplastie inférieure, pour sa part, est conseillée lorsque les paupières ridées sont marquées par un relâchement cutané et s’affaissent provoquant l’apparition d’hernies de graisse du fait du déplacement de tissus adipeux vers la partie inférieure. Cette intervention permet ainsi d’atténuer fortement les fameuses “poches sous les yeux” qui donnent aux paupières un aspect bouffi ou boursouflé.
  • Enfin, la blépharoplastie par pincement du bourrelet (pinch blépharoplastie) consiste également à corriger les paupières inférieures ridées, fripées ou épaisses mais cette fois de façon non-invasive sans décollement cutané ou musculaire grâce à un pincement palpébral qui va permettre de retendre les tissus.

La blépharoplastie a pour principal objectif de rajeunir le regard et faire disparaître l’aspect fatigué en venant à bout des paupières tombantes. Elle aide également à gommer les rides sous les yeux engendrés par les excédents cutanéo-graisseux. Ce procédé offre la possibilité de se débarrasser de toutes les imperfections du contour des yeux telles que les cernes, les cernes foncées, les poches graisseuses ou les plis sous les yeux.Les yeux auront alors un aspect plus jeune. Les effets de cette intervention sont durables avec des poches définitivement éliminées et un relâchement cutané traité pour une bonne dizaine d’années. Quelle que soit l’intervention pratiquée, elle ne va aucunement dénaturer l’expression du visage.

Triatement des poches sous les yeux

 

Cette intervention peut être pratiquée dès la quarantaine lorsque les premiers signes du vieillissement apparaissent autour des yeux ternissant peu à peu le regard du patient. Elle est en effet recommandée lors de l’apparition des premiers signes d’altération cutanée engendrés non seulement par le l’âge mais également par d’autres facteurs tels que la consommation d’alcool, le tabac ou encore l’exposition solaire. Cette opération est également recommandée pour traiter les disgrâces d’ordre congénital (facteurs héréditaires) donnant une mine triste et un teint terne aux personnes concernées. La blépharoplastie peut aussi bien concerner les hommes que les femmes et permet de redonner éclat et tonicité à un visage fatigué.

 

Quelles sont les suites opératoires et les résultats dans le temps de l’intervention de blépharoplastie ?

Comme pour la plupart des interventions de chirurgie esthétique, les résultats d’une blépharoplastie seront progressifs et de plus en plus perceptibles avec le temps. Pour éviter les risques de complications qui sont relativement minimes, le patient devra prévoir une période de repos ainsi qu’un éloignement social de quelques jours le temps de consolider les résultats de l’intervention en évitant notamment au maximum les sources de lumière dans les premiers instants.

Le premier jour après la blépharoplastie

Au cours des premières 24 heures, la douleur post-opératoire reste limitée et soutenable  bien que le patient puisse percevoir une sensation inconfortable ainsi que certaines tensions au niveau des paupières. Une sécheresse oculaire provoquant une légère irritation pourra également être ressentie. L’utilisation de collyre hydratant peut alors contribuer à atténuer ce désagrément. Un premier résultat partiel pourra déjà être apprécié malgré les oedèmes et ecchymoses susceptibles d’apparaître au lendemain de l’intervention.

Convalescence blépharoplastie

 

Les 7 premiers jours

Les jours suivants la blépharoplastie, les sensations vont ensuite dépendre de chaque patient. Les œdèmes et les ecchymoses disparaissent la plupart du temps après 3 à 5 jours. Si l’œdème est trop important, il convient alors d’appliquer quotidiennement des compresses de sérum physiologique glacées afin que le froid provoque une action anti-inflammatoire.

Si l’intervention sur les paupières supérieures ou inférieures a été réalisée par voie sous-ciliaire, les fils seront alors ôtés au bout du 4ème ou du 6ème jour suivant l’intervention. Lors des premières semaines, les cicatrices vont être un peu rosées sans être excessivement visibles. Il est possible de retrouver une vie sociale et professionnelle environ une semaine après l’opération. L’activité physique pourra, elle, être reprise progressivement au bout de 2 à 3 semaines. La durée de la convalescence va être déterminée en fonction de la réactivité de la peau de chaque patient ainsi que de sa capacité de rétraction et de cicatrisation.

 

Après 1 mois

Le patient peut véritablement commencer à apprécier le résultat concret de sa blépharoplastie au bout de 4 à 6 semaines soit environ un mois bien que les résultats définitifs ne soient apparents qu’à partir de 3 mois environ. Après cette période, les tissus deviennent plus souples et les cicatrices vont être plus matures. Le regard va alors retrouver un aspect plus reposé et rafraîchi. Les paupières auront également une apparence plus lisse. En bref, le regard va alors retrouver une nouvelle jeunesse.

 

Après 1 an

Voici une photo présentant le résultat d’une blépharoplastie inférieure et supérieure après 1 an, l’intervention a été effectuée dans notre centre esthétique.

résultat blépharoplastie après 1 an

Il est à noter que le processus de vieillissement naturel ne va pas s’arrêter pour autant même si le résultat sera visible pendant 7 à 10 ans. Il pourra même perdurer plus longtemps si le patient respecte les mesures hygiéno-diététiques (exposition solaire modérée, limitation de la consommation d’alcool et de tabac etc.).

Les cicatrices assez discrètes dès les premières semaines verront leur aspect définitif apparaître entre le troisième et le sixième mois post-opératoire et deviendront quasiment imperceptibles. Pour ne pas s’exposer à un risque de dyschromie (trouble de la pigmentation), il est là encore recommandé de se protéger du soleil et également de recourir le plus possible à l’utilisation de lunettes de soleil, et ce dès les premiers jours suivant l’intervention.

 

Quelles sont les imperfections et les complications potentielles ?

En raison de réactions tissulaires inattendues ou de manifestations cicatricielles inhabituelles (infections, kystes épidermiques, ulcérations de la cornée), de rares complications peuvent intervenir après l’opération de blépharoplastie. Il peut s’agir par exemple d’altérations dévoilant une petite asymétrie, un défaut de correction ou des cicatrices brunâtres. Il est néanmoins tout à fait possible de corriger ces imperfections en effectuant quelques petites « retouches » chez son chirurgien. La procédure pourra alors être effectuée sous simple anesthésie locale et devra être programmée au moins trois mois après l’intervention initiale.

Les très rares complications pouvant survenir après la blépharoplastie pourront concerner également de légères modifications de l’apparence du regard avec notamment l’œil rond quand la peau est retirée en excès au niveau de la paupière inférieure. Certains hématomes peuvent également nécessiter une réintervention. Si le patient est sujet à une infection, il faudra alors recourir à un collyre antibiotique.

Quelques précautions préopératoires sont enfin à respecter pour optimiser la récupération suite à l’intervention. Il conviendra notamment de ne pas prendre de l’aspirine 10 jours avant l’intervention. L’arrêt du tabac est également vivement recommandé 10 jours avant et après l’opération car il peut retarder le processus de cicatrisation.

 

L’essentiel à savoir sur les cicatrices après une blépharoplastie

À l’instar de toutes les interventions, la blépharoplastie va également laisser quelques cicatrices apparentes bien que beaucoup moins visibles que pour la plupart des opérations de chirurgie esthétique. Lors d’une intervention sur les paupières supérieures, dans le sillon palpébral, les marques vont en effet déborder à l’extérieur et se prolonger jusqu’à la queue du sourcil. Les cicatrices sont dans ce cas quasiment invisibles.

Pour une intervention sur les paupières inférieures, les cicatrices sont placées en-dessous des cils et vont déborder à l’extérieur. Elles vont alors se prolonger dans une ride. Si la correction est effectuée au niveau de la poche, les marques seront localisées à l’intérieur des paupières inférieures.